• Des nouvelles du Centre

Au nom de Rose, des éducateurs, et de tous les enfants du Centre, nous vous souhaitons, ainsi qu’à vos proches, une excellente année 2008. Les nouvelles du Vietnam sont bonnes : l’année scolaire a bien commencé, sans souci de santé pour les enfants. Les nouveaux projets ont bien avancé. Thierry et Johanna, deux membres de Vert Avenir, ont passé quelques jours à Cantho. Nous vous proposons dans cette lettre de découvrir, en images, quelques extraits de leur journal de bord.« Nous arrivons à Cantho par le speed boat de Saigon, plus cher que le bus, mais bien plus rapide (seulement 3h). En prime, nous profitons d’une petite ballade sur le Mékong parmi les marchés flottants et les habitations qui bordent les rives. Un vrai théâtre vivant ! Après avoir loué une moto, nous retrouvons Quanh qui nous emmène au Centre. Le trajet dure 20 minutes : nous essayons d’éviter à la fois les passants, les motos, les camions, les chiens … sans perdre de vue la moto de notre hôte ! »

« La ferme se trouve loin du centre ville, dans un lieu très reculé le long d’un petit cours d’eau. En ce moment, 40 enfants y vivent à temps plein, 20 filles et 20 garçons. Rose et Mary (l’une des éducatrices qui vit avec les enfants) nous accueillent et nous font visiter les lieux. Pendant la mousson cet été, l’eau est montée d’un mètre, atteignant la maison. Heureusement, les dégâts ont été minimes. »

« Oreille attentive, toujours prête à consoler ou à donner un conseil, Quanh est comme une grand-mère pour les enfants. Elle s’occupe aussi des « classes d’affection » où sont accueillis les enfants des familles très pauvres de Cantho, souvent sans papiers, qui ne peuvent pas aller à l’école comme les autres. »

« Les filles sont accueillies par Rose à leur retour de l’école: en uniforme, comme tous les écoliers vietnamiens, elles rentrent à bicyclette de l’école du village, située à quelques kilomètres de la ferme. »

« Rose nous montre les bassins de spiruline. Cette algue, cultivée et traitée sur place, sert de complément alimentaire aux enfants. Aujourd’hui le Centre est autosuffisant, mais Rose a le projet d’augmenter la production afin de vendre le surplus. La spiruline produite est de très bonne qualité et devrait obtenir un label de la part des médecins locaux. Grâce à l’utilisation de la spiruline, la santé des enfants est en très nette amélioration : cette année, il n’y a notamment eu aucun malade de la fièvre thyroïde. Un médecin de Strasbourg financerait l’aménagement d’un 3ème bassin, une partie de la production supplémentaire serait alors envoyée à un orphelinat situé à Danang. Pour l’instant, c’est Rose qui s’occupe de tout mais elle espère pouvoir recruter bientôt un ouvrier pour entretenir les 3 bassins ».

« Voici Than, l’un des derniers arrivés : ses parents de Than se sont rencontrés en prison ; il est le fruit de leur amour carcéral. Après plusieurs années, sa mère a réussi à s’évader avec lui pour se réfugier dans les montagnes du Nord. Là-bas, ils dormaient dans les forêts de bambou et fabriquaient des doses d’héroïne qu’ils revendaient pour subsister. Les jours où ils ne vendaient rien, ils ne mangeaient pas. Than est arrivé juste avant l’été, il se reconstruit petit à petit, entouré par sa nouvelle « famille ».

« Rose nous fait part de sa préoccupation actuelle. Un nouveau plan d’urbanisation lancé par les autorités locales prévoit la construction d’une route de 4m de large juste devant le Centre, à la place du sentier de 50 cm financé par le Centre. Il n’y a aucune raison valable pour faire une route si grande : il n y a rien ici, le terrain est complètement en dehors de la ville. Pour construire cette route de 4m de large, il faudrait 10m de terrain à partir de la rivière, ce qui veut dire qu’il faudrait raser une partie de la maison principale. Le dédommagement serait bien entendu dérisoire. Enfin, c’est chose courante au Vietnam, le financement du revêtement de la route resterait à la charge des riverains. Manifestement, il semble que le projet émane de politiques locaux dont l’intention est de nuire aux riverains. Si le projet passe, ce serait une catastrophe pour eux. Pour l’instant, rien n’a été décidé mais nous sentons que Rose est extrêmement stressée. »

« Le projet de pouponnière prend forme : une pièce a été construite à côté de la ferme pour accueillir les bébés. Cet été, une petite fille, Linh, et un petit garçon, Loc, tout juste âgés d’un mois ont été amenés à Rose par des voisins. Pour toute l’équipe du centre, prendre en charge ces nourrissons jour et nuit relève d’un « vrai sport », comme nous le dit Rose. Mais il faut voir la joie de toute l’équipe : à la ferme, les deux bébés sont vite devenus de vraies « stars » !

Un grand merci à Thierry et Johanna pour ces nouvelles et pour leur aide. Depuis leur passage, deux autres bébés ont été accueillies, un en octobre et le second en décembre.

Cette année, nous souhaitons intensifier notre action pour aider Rose à faire vivre et grandir la pouponnière. Les besoins financiers sont évalués à environ 50 euros par mois et par nourrisson, cette somme comprenant la nourriture, les vêtements, le matériel, et surtout les salaires des puéricultrices qui devraient être recrutées très prochainement. Nous avons donc besoin de nouveaux membres : parlez de Vert Avenir à vos proches et faites des émules !

    • La vie de l’association

Au mois de septembre, une brocante a été organisée par l’équipe Vert Avenir. Au-delà de la somme récoltée – 650 euros – cette initiative a été une excellente l’occasion de faire vivre et connaître l’association. Nous projetons d’organiser une autre brocante au printemps. Si vous souhaitez vous débarrasser d’objets (livres, CD, objets déco, jouets), n’hésitez pas à nous contacter.

Par ailleurs, les enfants de la paroisse Sainte-Thérèse de Boulogne consacreront deux WE de février, dans le cadre des « ateliers de Carême », à la fabrication d’objets qu’ils vendront ensuite au profit de notre association. Les 280 enfants à qui nous avons présenté le projet se sont montrés curieux et très enthousiastes à l’idée de nous aider. Comme nous le dit souvent Rose, Vert Avenir ne se réduit pas à l’aspect financier, notre soutien moral, nos échanges, les visites fréquentes de nos membres, le temps passé pour eux comptent tout autant.

Votre soutien, vos pensées constituent une source d’espérance et de motivation pour tous ceux qui consacrent leur vie à aider les enfants. Un grand merci ! Nous vous donnons rendez vous dans la prochaine lettre d’information.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s