Lettre d’information n° 19 – octobre 2010

  • Dernières nouvelles 

Nous avons reçu cette semaine des nouvelles assez alarmistes du Vietnam, de la part de Rose, la Directrice du Centre. Nous ne pourrions mieux vous décrire la situation critique dans laquelle se trouve actuellement le centre. Voici donc son témoignage :

« Les enfants ont grandi. Au Centre, de nouveaux sont arrivés, des « anciens » sont partis. Dans les nouveaux arrivants que l’on vient de nous confier, certains souffrent de retards mentaux. Nous sommes en train de les soigner mais les envoyons tout de même à l’école dès à présent car s’ils ne sont pas scolarisés maintenant, l’école ne les acceptera plus. Sur les 9 « bébés » de la pouponnière, les 4 premiers ont fêté leurs 3 ans et fait leur entrée en classe maternelle. Les 5 autres n’ont pas encore l’âge d’aller à l’école : deux d’entre eux ont juste un an, les 3 autres quelques mois.

La scolarité coûte très cher, surtout pour les petits en maternelle, car contrairement aux plus grands qui ne vont à l’école qu’une demi-journée, eux sont scolarisés la journée entière.
Pour les plus grands, ce sont les fournitures qui coûtent les yeux de la tête : les livres, les cahiers, les bics, et aussi les bicyclettes. Nous avons dû en acheter des neuves à plusieurs reprises.
Quant aux risques d’expropriation, à un moment donné, nous avons espéré que nous étions enfin tranquilles car le projet de complexe touristique avait été considéré comme irréalisable car nos terrains sont en zones inondables.
Mais non, un autre plan a été lancé par une autre compagnie qui a acheté des terres pour en faire autre chose. Nous n’avons pas plus d’information pour le moment mais nous sommes de nouveau sur le qui vive.
Autre mauvaise nouvelle, l’organisation humanitaire Terre des Hommes qui nous apportait son aide pour quelques uns de nos programmes* cesse de nous financer, car leur mandat avec le Gouvernement vietnamien** est terminé. C’est pourquoi, si Vert Avenir peut nous donner un coup de main, nous aurons moins de soucis. Et d’avance, nous vous en sommes très reconnaissants. Avec toute notre amitié et notre affection, nous vous redisons notre merci. »
Comme vous pouvez le sentir dans cette lettre, Rose, Quanh et toutes les éducatrices du Centre, comptent sur Vert Avenir pour poursuivre et intensifier son action en faveur des enfants. Nous ne pouvons pas les abandonner ! Dans l’immédiat, nous leur envoyons 3.500 € (1.000€ de plus que le virement trimestriel habituel) pour faire face aux dépenses de la rentrée. A moyen terme, notre action doit absolument continuer de se développer pour compenser le départ de Terre des hommes.
Merci pour votre soutien fidèle, grâce à vous, le Centre peut réaliser localement un travail extraordinaire. Faites des émules autour de vous, particuliers ou entreprises, comités d’entreprise, écoles ou collectivités, nous sommes ouverts à toutes les actions qui peuvent permettre d’assurer au Centre et à la pouponnière un fonctionnement pérenne. N’hésitez pas à nous contacter !

* L’ONG Terre des Hommes finançait le Centre depuis une quinzaine d’années. Depuis 5 ans, elle prenait en charge le programme d’accueil et d’apprentissage des adolescents. Terre des Hommes a pour principe d’apporter un financement limité dans le temps, en participant au lancement de projets qui doivent s’autofinancer par la suite.

** Au Vietnam, les ONG qui refusent de payer une taxe au Gouvernement doivent agir dans la clandestinité et leur action est considérée comme illégale. Pour cette raison, de nombreuses organisations dont Enfants du Mékong ont mis fin officiellement à leur intervention dans le pays.

Publicités